André Vésale, le père de l’anatomie

L’anatomie, c’est la science qui étudie la forme, la structure et le positionnement des organes de notre corps. Et le père de l’anatomie n’est personne d’autre que le Belge André Vésale.

André Vésale

La pomme ne tombe jamais loin de l'arbre

Ce n’est pas un hasard si notre homme développe cette discipline. André Vésale, André Wytinck de son vrai nom, est issu d’une famille de médecins réputés qui étaient au service de la cour. Son père était l’apothicaire de Marguerite d’Autriche, son grand-père était le médecin de Maximilien d’Autriche et son arrière-grand-père était le médecin de Charles le Téméraire.

De plus, il habite dans une maison avec vue sur le gibet, là où on exécute les condamnées à mort. Là où beaucoup seraient horrifiés devant ce spectacle, André Vésale, lui, ne semblait pas impressionné. La légende raconte qu’enfant il allait parfois voler des ossements ou des organes qu’il disséquait ensuite minutieusement.

Adulte, il va étudier la médecine à l’Université de Louvain et puis il file à Paris pour étudier auprès du célèbre Jacques Dubois. Dans l’auditoire, il assistait à des dissections d’animaux et de corps humains récupérés aux abords du gibet de Paris. Vésale était à ce point passionné qu’il allait jusqu’à voler des cadavres pour les disséquer dans sa cave.

Un médecin qui se fait remarquer

Ce qui va faire cro?tre sa réputation, c’est la distance qu’il prendra avec les théories de Galien, le père de la médecine. Galien a vécu au 2e et 3e siècle après Jésus Christ. Il était réputé pour ses nombreuses théories médicales. Mais Vésale décide de balayer la théorie et n’utilise la dissection que comme principal outil d’enseignement. Au lieu d’écouter un court sans broncher, les élèves apprennent la médecine en observant Vésale découpant un corps devant eux.?

En plus et pour la première fois dans l’histoire de la médecine, il dessine tout ce que la dissection révèle. Il réalise des planches d’une qualité exceptionnelle.

Les découvertes de Vésale

Cependant, en science comme ailleurs, changer les habitudes n’est pas toujours bien accepté par la population. Dénoncer des erreurs réalisées par Galien a attiré la fureur de nombreux scientifiques et de l’église. Cependant, à l’époque de Galien, on ne pouvait pas découper les cadavres humains pour les étudier. Et Galien considérait que le singe et l’homme étaient pareils. Pour prouver que Galien avait tort, Vésale va disséquer le corps d’un homme et d’un singe en public. ?

Vésale va aussi prouver que les veines viennent du c?ur et non du foie, et décrire le système respiratoire.

Mais il restera très critiqué, et éc?uré, il décide d’abandonner l’enseignement et la pratique de l’anatomie pour pratiquer la médecine à la cour de l’Empereur.?

André Vésale

31 décembre 1514

1564